Collège des Caillols
Marseille
 

z2014 - Projet PASS 5°3 et 5°5 : "Allumer le feu"...

lundi 20 janvier 2014, par Mme Rebuffé


Allumer le feu… On a souvent une image négative du plastique : les sacs, jours de grand vent à Marseille, volent partout, ils tombent à la mer pouvant tuer une tortue le confondant avec une méduse, ils traînent sur les sols… pas souvent dans les poubelles. Quand nous les brûlons, ils émettent des fumées douteuses… Bref, le plastique pollue notre vie, non ? ! Et pourtant, pourrions nous nous en passer ? De quoi est fait l’emballage de presque tous nos aliments achetés en grandes surfaces ? En plastique. De quelle matière sont faites les bouteilles contenant de nombreux liquides ( eau minérale, eau gazeuse, eau déminéralisé, vinaigre, produits nettoyants…) ? En plastique. De quoi est fait l’emballage de nos médicaments ? En plastique. .. Il est clair que nous ne pourrions pas nous en passer. Dans un premier temps, les élèves du projet PASS « C’est ma Terre ! » ont démontré par une expérience que tous les plastiques n’émettent des gaz dangereux pour la santé. Pour en savoir plus, regardez le site suivant : [http://www.cis68.org/techniques/techn-enop/techn-feu-plastique5.php-> ;] 1. Définition du mot plastique : « Matière obtenue par association de produits organiques ou synthétiques." 2. Brûler le plastique numéroté 2 Nous avons choisi de brûler un plastique provenant d’une bouteille d’eau déminéralisée numérotée 2 soit PEhd ou du polyéthylène à haute densité. Il a fallu le brûler grâce à un bec- bunsen et le plonger dans une bouteille à combustion pour piéger les gaz produits par la réaction chimique. On observe des fumées blanches et de la buée sur les parois de la bouteille. A la fin de la combustion nous avons versé de l’eau de chaux. Rappel : l’eau de chaux est le test de reconnaissance du dioxyde de carbone – étudié en 6ème en SVT- : elle blanchit en sa présence. L’eau de chaux blanchit donc du dioxyde de carbone est apparu. Un autre produit est apparu sous forme de buée sur les parois de la bouteille : c’est de l’eau. Aucun de ces 2 produits n’est dangereux pour l’homme. 3.Lire un texte : Un texte ci-joint document pdf nous apprend que le plastique est constitué d’atomes - particules constituant la matière- de carbone et d’hydrogène. C’est la définition scientifique du plastique. Parfois, la combustion se fait mal, avec du dioxygène en quantité insuffisante dans l’air ; il apparaît alors un gaz très toxique le monoxyde carbone. Certains plastiques contiennent des atomes de chlore, d’azote… leurs combustions deviennent alors très dangereuses pour la santé. C’est pourquoi il faut vraiment que les plastiques soient brûlés dans des usines d’incinération qui piègeront les gaz des combustions. L’intérêt est qu’on pourra faire un recyclage des matières plastiques après incinération. 4. Un + : mesure du pH Le pH ? Ah oui, c’est la mesure de l’acidité du milieu étudié. Nous voulons connaître le pH obtenu dans la bouteille à combustion après que le plastique ait brûlé : nous refaisons l’expérience : on brûle le plastique numéroté 2, on verse un peu d’eau, on mélange, on prélève quelques gouttes de ce liquide qu’on dépose sur le papier-pH et on observe une couleur jaune correspondant à un pH = 5 – 6 soit un milieu acide. La combustion des plastiques engendre donc l’acidité de l’air… peut-être une cause supplémentaire des pluies acides ? 5. Conclusion : Tous les plastiques qui brûlent ne sont pas dangereux mais il faut cependant respecter des règles de sécurité : ils doivent être brûlés en usines d’incinération qui piègent tous les gaz produits par cette combustion. De plus, le recyclage de ce matériau se fait facilement sur place. On observe que la combustion des plastiques fait apparaître aussi des éléments acidifiant l’air… Il faut vraiment réfléchir à fabriquer des plastiques moins polluants et/ou facilement recyclables sans danger pour notre santé ! … En projet, nous fabriquerons au 3ème trimestre un plastique à partir du lait. (Expérience tirée des « Petits débrouillards ».) Peut-être ce plastique a de l’avenir ? Caroline Rebuffé

Portfolio

  • tp5eme3eme 005
  • tp5eme3eme 007
  • tp5eme3eme 009
  • tp5eme3eme 011
  • tp5eme3eme 017
  • tp5eme3eme 013
  • tp5eme3eme 014
  • tp5eme3eme 016
 
Collège des Caillols – 66 rue de la Sariette (tél: 04.91.87.51.51 / fax: 04.91.35.19.04) - 13012 Marseille – Responsable de publication : Mme LANGLOIS
Dernière mise à jour : dimanche 13 septembre 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille